lun. Sep 27th, 2021

Sans repos depuis son arrivée dans la Province de l’Equateur le samedi 11 septembre 2021, Madame Julie Lethy Yoka haut cadre de l’Union pour la Nation Congolaise UNC et membre du collège consultatif près le Président National Vital Kamerhe est en mission de redynamisation et d’implantation du parti dans cette Zone.

Elle a débuté une série de consultation ce dimanche 12 septembre avec toutes les couches sociétales qui composent la Zone.

En premier, ce sont les leaders du territoire de Igende regroupés au sein de la Dynamique d’Igende ayant appris la présence de leur fille qui séjourne à Mbandaka sont venus témoigner leur soutien indéfectible à l’honorable Vital Kamerhe à travers son envoyé spécial Madame Julie Lethy Yoka. Ces leaders ont exprimées le souhait de voir une section du parti au couleur rouge et blanc être installée dans le territoire de Igende qui compte à lui seul sept (7) villages.

“ Nous sommes tout d’abord venus saluer notre sœur qui est de retour dans la terre de ces ancêtres mais aussi lui apporter notre soutien à la redynamisation et l’Implantation de l’UNC. Une des missions qui l’a amené dans cette Province. Elle a notre accompagnement dans la mise en place de la fondation “Julie Yoka” qui incarne le progrès de nos semblables et de notre Province. nous avons émis auprès de Maman Julie Lethy Yoka le vœu d’accompagner la vision du Président de l’UNC Vital Kamerhe pour la RDC, et voulons qu’un siège du parti puis de la fondation nous soient dotés dans le territoire de Igende pour la propagation de cette vision et le recrutement des nouveaux adhérents”, a déclaré le porte-parole de la délégation des leaders de Igende.

Un message qui a retenu son attention et reçu l’approbation de Madame Julie Lethy Yoka.

Alors que cette entrevue avec la délégation des leaders du territoire de Igende se poursuivait, à l’extérieur de l’hôtel où séjourne Madame Julie Lethy Yoka, c’est un groupe des autochtones (les Pygmées) composé des femmes, hommes et enfants sidérés par la situation carcérale injuste que traverse le docteur Vital Kamerhe et ravis de la présence de son envoyé dans la province de l’équateur , sont passés saluer celle qu’ils ont surnommés la princesse de Mbandaka car, disent-ils; “c’est pour la première fois dans la Province de l’Equateur, qu’une femme soit portée sur un tshipoy qui lui permet de faire son entrée dans la Ville”, un geste selon ces autochtones qui signifierait, “une intronisation” et passage du pouvoir ancestral.

En peu de mot, la princesse Julie Lethy Yoka émue par cette considération s’est exprimée en des termes d’amour et de reconnaissance à l’endroit de ces peuples Pygmées qui visiblement se considèrent comme un peuple fort mais négligé.

“ Permettez moi de vous transmettre en premier les salutations du Président Vital Kamerhe qui m’envoie dans cette mission. Il tient à vous ainsi qu’à l’amélioration de vos conditions difficiles parce que la négligence dont vous faites objet dans la société est perceptible. De ma part, je suis profondément flattée par l’accueil que vous m’avez réservé et du geste (tshipoy) posé à mon égard. la mission reçue de ma hiérarchie est effectivement d’écouter ces doléances dont vous venez de me faire part afin d’y remédier dans un futur proche car dans la vision de l’honorable Vital Kamerhe et le plan d’action de l’Union pour la Nation Congolaise UNC, tout Congolais de n’importe quelle souche doit réellement se sentir considéré et participé au développement de la RDC dans chaque coin du pays où il vit. Nous allons poursuivre ces échanges avec vos représentants question de proposer des résolutions et actions à mener en votre faveur”, a rassuré Madame Julie Lethy Yoka.

Cette série des rencontres avec toutes les couches sociales de la Province de l’Equateur va se poursuivre ce lundi avec la réception des autres groupes qui tous sont disposés à accompagner la vision de Vital Kamerhe et celle de la fondation Julie Yoka, ainsi que les structures de l’interfederation de l’Equateur notamment les fédérations des femmes et des jeunes.

Cellule de communication UNC

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =