dim. Oct 2nd, 2022

53 personnes dont des femmes enceintes, des enfants et des vieillards ont péri dans une attaque sauvage contre des innocents perpétrée dans la nuit de mardi à mercredi, dans la plaine de Savo, en Ituri par la milice de la Convention pour le développement du Congo (CODECO). Plusieurs blessés à l’arme blanche ont été également dénombrés

Pour le porte-parole des Forces armées de la RDC (FARDC)/ Ituri, « c’est inhumain de s’attaquer à une population civile, qui n’a aucun moyen de défense » , a-t-il indiqué,

Le lieutenant Jules Ngongo, rassure par ailleurs, que les forces de défense et de sécurité ne se laisseront pas décourager par ces actes barbares dans leur mission de rétablissement de l’ordre dans cette entité. Selon lui, ces actes ternissent malheureusement l’image de cette province.

La Mission des nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), est aussi montée au créneau pour condamner avec la toute dernière énergie ce massacre.

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 19 =