mer. Juin 29th, 2022

Le territoire de Ngandajika est tombé sous le charme de l’Union pour la Nation Congolaise(UNC), Parti cher à l’honorable, pacificateur Vital KAMERHE. Le général 5 étoiles Billy KAMBALE doit se déclarer un homme heureux pour ses instructions scrupuleusement respectées par la SPN Carine MULAMBA MUSHAGALUSA, qui a dominé sa fatigue de voyage, et puisé dans son capital “abnégation” pour redynamiser, mobiliser et implanter le Parti dans la Lomami profonde.

Sourire aux lèvres, l’infatigable dame de fer mouille le maillot de façon remarquable. Tenez!!!

Ce mercredi 22 juin 2022, la journée n’a pas été de tout repos pour Madame Carine MULAMBA MANYONGA, accompagnée de son cher époux, le docteur MUSHAGALUSA BISIMWA Gustave, et toute la délégation venue de Kinshasa. Les rencontres avec les
notables, l’Administrateur du Territoire et même les chefs religieux, ont été des moments émouvants, qui ont débouché sur les convergences de vues, ainsi que de grands échanges avec différents responsables du Parti.

Tout a commencé à l’Auberge Ditunga, où elle a tenue une réunion matinale, avec toute l’équipe de la Fédération de l’UNC Ngandajika, occasion de fixer l’ensemble des animateurs des structures territoriales, sur le canevas de la mission, les objectifs à atteindre, et la responsabilité qui incombe à tous, pour le bon accomplissement des instructions reçues du Secrétaire Général Billy KAMBALE Eraston.

Juste après cette rencontre, Madame Carine MULAMBA, accompagnée du docteur MUSHAGALUSA BISIMWA Gustave, son époux, de l’Interfédéral NJIMBU KASENDWE Mechack, qui a rejoint l’équipe en provenance de Mwenaditu, et quelques membres de la fédération, avec, à la tête, le fédéral Jules MBUWA KAKENZA, se sont rendus au bâtiment administratif du Territoire, sur invitation de l’administrateur, pour s’enquérir de l’état piteux, dans lequel se trouve non seulement cette bâtisse et ces locaux, mais également le calvaire que les fonctionnaires subissent.

Prenant la parole dans le bureau de l’Administrateur du Territoire, après avoir été touché par un tableau catastrophique peint par le patron de l’administration du territoire de Ngandajika, Alexandre KAYUMBA, Carine MULAMBA MUSHAGALUSA a promis de ramener ces désidératas à qui de droit, dès son retour à Kinshasa.

Du bâtiment administratif territorial de Ngandajika, à la prochaine destination, il y a 30 Km. C’est en début d’après midi, que la délégation stratégiquement constituée, a accompagnée Madame Carine, dans le Village de Kaseki Salanga, où repose en paix le corps de Maman TSHOWA SALANGA Anna, Mère biologique de la SPN Carine MULAMBA MANYONGA, en passant par le Village Bena Mande, son Village natal, Village de son Père biologique, Papa MULAMBA MWANA NTUMBA Anatole. Objectif au delà de la visite familiale : établir une étude de faisabilité sur le parcours et identifier les coins stratégique pour l’implantation de l’UNC, le recrutement des membres et leaders des villages environnants.

A la surprise générale, après un moment d’échange avec l’autorité religieuse du Village, l’abbé de la paroisse Saint Thomas, ce sont les emblèmes de l’Union pour la Nation Congolaise, arborescents le long de la route, et portés par les tantes et oncles paternels, cousins et cousines, témoignant ainsi le sentiment d’appropriation du Parti dont leur fille est cadre, UNC.

Avant de poursuivre son périple à destination du Village Kaseki Salanga, la SPN a tenu à rappeler aux siens que les fonctions étatiques qu’elle occupe aujourd’hui, et qui font sans doute la fierté de Bena Mande, sont le fruit de son engagement à l’UNC, au côté de son mentor Vital KAMERHE, envers qui elle a exprimé toute sa loyauté, en ces rermes : “Ngandajika, ces chefferies et villages doivent désormais être inscrits dans la nouvelle vision du Parti prônée par son Président National et malaxés par le Secrétaire Général Billy KAMBALE, je compte sur vous ma famille,” car, “la charité bien ordonnée commence par soi-même,” dit-on.

Au village Kaseki Salanga, dernière étape de la journée, qui s’achève sur des émotions inédites, Madame Carine a été accueillie, avec joie, par ses tantes et oncles maternels. Madame Carine MULAMBA MUSHAGALUSA n’a pas su contenir ses larmes en pareille occasion, dans les bras de celles qui représentent sa Maman TSHOWA SALANGA Anna. Les souvenirs d’enfance se sont érigé en barrière, et l’ont conduite vers la tombe de la défunte, devant la maison familiale, où, elle s’est inclinée, avant d’échanger avec la famille pendant plus de deux heures, autour de la construction et l’érection d’une pierre tombale en mémoire de sa pauvre Mère, ainsi que de l’implantation de l’UNC son Parti dans le Village.

La journée de la benjamine du tout premier Congrès ordinaire de l’Union pour la Nation Congolaise, UNC, s’est clôturée par la promesse de revenir dans ces deux villages d’où elle tire ses origines, avant la fin de son séjour, cette fois là, pour l’implantation du Parti et deux meetings Politiques de mobilisation et recrutement.

© Cellule de Communication UNC

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 9 =