jeu. Oct 21st, 2021

Le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo a indiqué samedi 11 septembre à Radio Okapi que six personnes, dont quatre rebelles des ADF, ont été tuées au cours des affrontements vendredi entre l’armée et un groupe de ces rebelles ougandais à Ndimo, situé à plus ou moins 35 kilomètres du centre commercial de Komanda (Ituri).

L’échange des tirs entre les deux camps a également occasionné des blessés du côté des FARDC dont trois militaires transférés dans une formation médicale à Komanda, a-t-il fait savoir.

Selon un membre du bureau de coordination de la société civile locale, Dieudonné Malangayi, les assaillants ont surgi de la brousse, croyant intercepter la soixantaine de véhicules que convoyaient vendredi des militaires des FARDC et les casques bleus de la MONUSCO. Ils ont tiré plusieurs coups de feu en l’air pour créer la panique.


Il affirme que deux civils dont une femme ont été tués par balles, 34 maisons dont un hôtel complètement incendiés, une dizaine de taxi-motos ainsi qu’un camion transportant des braises brûlés. 

Ces combats ont eu lieu juste après le passage du convoi des véhicules qu’escortaient la MONUSCO et les militaires des FARDC sur la RN4 dans le Sud du territoire d’Irumu. 

Avec Radio Okapi

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 23 =