mar. Mai 17th, 2022

Au moins cinquante et un villages se vident progressivement de ses habitants depuis plus d’une semaine. C’est dans le groupement Buku, dans la chefferie de Bahema Nord, dans territoire de Djugu (Ituri).

Environ 70 000 personnes ont fui très récemment, des attaques des combattants qui occupent Rhoe, a indiqué la société civile locale.

C’est à la suite des exactions des combattants de la CODECO, notamment, dans les différents sites qui hébergent des déplacés de guerre.

C’est depuis plus d’une semaine qu’en effet, la situation sécuritaire a dégénéré dans plusieurs localités en territoire de Djugu. Au moins trois sites de déplacés : Drodro, Tse et Ivu ont été la cible d’attaques des CODECO.

Des milliers d’habitants et de déplacés ont fui pour leur sécurité. Ces derniers ont trouvé refuge à côté d’une base de la MONUSCO à Rhoe.

« Il y a 51 villages, mais, il n’y a pas plus de cinq villages où l’on peut trouver des gens. C’est un problème très sérieux ! Nous demandons au gouvernement de pouvoir restaurer la paix », plaide Charité Banza de la société civile.

Le coordonnateur du service de la protection civile appelle les autorités militaires à restaurer l’autorité de l’Etat dans le territoire de Djugu afin d’endiguer les menaces des groupes armés.

Une centaine des civils, dont des déplacés internes, ont déjà été tués au cours de ces multiples attaques des miliciens CODECO, il y a plus d’une semaine, dans le territoire de Djugu, a précisé, la société civile.

Radio Okapi

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 17 =