lun. Sep 27th, 2021

Le vice-gouverneur de l’Ituri, le commissaire divisionnaire Alongabony Benjamin a, au nom de son titulaire en mission d’Etat  à Kinshasa, présidé mercredi dernier dans la cour de cette maison carcérale, la cérémonie de remise en liberté définitive de 74 détenus écroués à la prison centrale de Buniae, en présence des autorités judiciaires, civiles et militaires.

Il s’agit, entre autres, des détenus qui ont été condamnés par les juridictions militaires ou civiles, dont 48 civils, 18 militaires et 2 femmes.

L’auditeur militaire de garnison de l’Ituri, le colonel Joseph Makelele a indiqué que ces détenus sont poursuivis pour violation de droit commun et qui se sont bien comportés durant leur détention, et qui viennent d’être relaxés par l’organisation présidentielle signée le 28 juillet dernier.

Il a par la même occasion appelé d’autres détenus à la patience en attendant la fin de la procédure administrative spéciale pour arriver à leur libération définitive.

Pour Joseph Makelele, cette libération conditionnelle est une des solutions pour permettre le désengorgement de cette maison carcérale construite en 1971 pour accueillir 200 détenus, et à ce jour, elle compte 1807 pensionnaires.

Dans la foulée, la conseillère du gouverneur de province en charge du Genre, Famille et Enfants, Jeanne Alasha  Bahemurwaki a remis, au nom du gouvernement provincial, un poste téléviseur géant pour la cellule de femmes aux fins de divertissement, en attendant aussi leur libération.

S’adressant aux détenus libérés par la grâce présidentielle, le vice-gouverneur de province les a exhortés au changement des comportements pour ne plus revenir aux actes répréhensibles pour devenir un bon citoyen, et pour servir le pays. 

Avec Acp

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 16 =