jeu. Oct 21st, 2021

Lors de l’audience publique du mercredi 13 octobre devant la Haute Cour militaire à la prison militaire de Ndolo, le policier Jacques Mugabo, a, affirmé avoir tué les deux activiste des droits de l’homme, Floribert Chebeya et Fidèle Bazana

« J’ai participé à leur mise à mort. Après les avoir tués, nous avions acheminé le corps inerte de Chebeya à bord de sa voiture que nous avions abandonné au bord de la route vers Mitendi. Et le corps de Bazana, nous l’avions enterré dans la ferme privée du général Djadjidja. Tout se faisait sur ordre de Christian Ngoy Kenga Kenga, de qui je répondais au sein du bataillon Simba, sous l’autorité de John Numbi et Daniel Mukalayi. Après le crime, nous sommes allés à la résidence de Mukalayi pour fêter et chacun des meurtriers a été récompensé de 50 USD », a-t-il révélé.

Pour sa part Christian Ngoy Kenga Kenga nommément cité, refusant de de comparaître, il avait préféré resté dans sa cellule.

Pyramidactu

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 2 =