mer. Jan 19th, 2022

Une marche pacifique a été organisée ce lundi 10 janvier 2022 par les chefs de travaux et assistants des universités et Instituts
supérieurs basés a Mbuji-Mayi, chef lieu du Kasaï-oriental.

Cette marche est partie de l’Institut
supérieur pédagogique (ISP) pour chuter au cabinet du gouverneur de province, où ils ont lu leur memorandum devant la gouverneure intérimaire.

Dans leur déclaration, ces chefs des travaux et assistants en grève réclament notamment l’amélioration de leurs conditions salariales. ces enseignants disent aussi subir un mauvais traitement de la part de l’Etat, en comparant leurs conditions à celle des magistrats, les médecins et même les enseignants de l’EPST. Ils s’opposent également aux propos du ministre de l’ESU, Muhindo Zangi qui les a traités d’étudiants. Un terme qui, selon eux, n’a aucun fondement légal.

Ils constatent que leurs revendications faites à l’occasion de récents états généraux ont été ignorées.

Toute fois, les chefs de travaux et assistants demandent à l’Etat de faire preuve de justice et d’équité, en payant aux assistants la moitié du traitement d’un professeur ordinaire avant même l’application des résolutions des états généraux et répercuter la tension aux autres catégories du corps scientifique tout en sollicitant la mécanisation de 28.680 nouvelles unités.

Junior Mp

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 4 =