jeu. Oct 21st, 2021

Quatre jours après la publication du nouveau gouvernement provincial du Kwilu par le gouverneur Willy Itshundal, le CAFCO (Cadre permanent de concertation pour la femme congolaise), une des structures de défense des droits de femmes, monte au créneau.

Par la voix de sa directrice provinciale dans le Grand Bandundu, Caroline Kikalakamba, le CAFCO dénonce le nombre insuffisant des femmes dans ce nouveau gouvernement.

“Il n’y a que deux femmes dans ce nouveau gouvernement de 11 ministres. Le gouverneur n’a pas respecté la loi sur la parité. L’article 4 de cette loi dit que la femme est représentée d’une manière équitable dans toutes les fonctions élective et nominatives au seins des institutions nationales, provinciales et locales”, declare Caroline Kikalakamba devant la presse.

Selon elle, l’article 7 de la même loi ajoute que la femme a droit à une représentativité équitable au sein des institutions nationales, provinciales et locales.

Le CAFCO a saisi cette occasion pour demander au gouverneur du Kwilu ajouter les femmes aux différents postes ministériels à pourvoir, car d’après lui il y a plusieurs femmes compétentes à travers la province.

Junior Mp

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =