lun. Déc 6th, 2021

Le prix du litre d’essence est en hausse depuis la semaine dernière à Mbuji-Mayi, chef lieu du Kasaï oriental.

Le litre d’essence, qui se vendait la à 3.500 francs congolais, coûte actuellement 4.000 voire 4.300 francs congolais dans les différents points de vente de la ville.

La Fédération des entreprises du Congo (FEC) parle de la note circulaire du ministre de tutelle interdisant le transport dans les bidons ou futs, des produits pétroliers, une des pratiques la plus utilisée par les importateurs du Kasaï-Oriental.

“La SNCC ne transporte pas les produits pétroliers à la suite de la mesure du ministre national interdisant le transport des produits pétroliers dans des fûts et bidons. La zone du Kasai pour le moment n’etait pas concernée. Les camions citernes habiletés à assurer le transport de carburant de Mwene-Ditu à Mbuji-Mayi, a-t-il indiqué, sont moins nombreux. Cette situation risque d’occasionner les frais de pénalités à payer régulièrement à la SNCC par les importateurs des produits pétroliers à cause du chômage des wagons citernes.” A fait savoir Dominique Ilunga, directeur provincial de la Fédération des Entreprises du Congo du Kasaï oriental.

Cette situation a impacté le prix de transport en commun où il est difficile d’effectuer une course en ville sur une courte distance en payant le double du tarif de la semaine dernière.

Un motard contacté dit faire face à la hausse de prix du litre de carburant en majorant aussi le prix de transport.

“Le litre c’était à 2900 francs congolais au niveau de Shell, maintenant, c’est 4200 francs par les Kadhafi (vendeurs ambulants). Avant, on achetait à 3000 voir 3.500 FC Présentement, c’est 4.300 Fc

Junior Mp

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =