jeu. Oct 21st, 2021

Plus de trente-cinq mille deux cents quarante cas de problèmes de santé mentale ont été répertoriés au cours du premier semestre de l’année 2021 dans la province du Sud-Kivu.

Le ministre provincial de la santé du Sud-Kivu, Masine Kinenwa, a donné ces chiffres à l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale célébrée ce dimanche 10 octobre.

Pour lui, les catastrophes naturelles à répétition, la pauvreté et d’autres situations traumatiques sont les principales causes de cette situation :

« Dans notre pays en général et dans la province du Sud-Kivu en particulier, nombreuses personnes sont de plus en plus confrontées à des problèmes de santé mentale. Les facteurs favorisants sont héréditaires. Les situations traumatiques et multiformes dans un contexte de pauvreté et de guerre, de catastrophes naturelles de toute sorte en l’occurrence les incendies de maisons à répétition, les inondations des cours d’eau avec des éboulements de terre entrainant la dégradation des conditions socioéconomiques ».

Comme mesures de prévention et de lutte contre ces cas de santé mentale, a-t-il indiqué, figurent l’accès aux soins de santé mentale de qualité, la réinsertion et la réintégration des malades dans la vie socio-économique et le soutien aux familles et proches des malades

Avec Radio Okapi

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 − 10 =