jeu. Oct 21st, 2021

Le manque de consensus de la part des confessions religieuses au sujet la désignation du Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante(CENI), ne cesse de susciter des réactions diverses au sein de la classe politique Congolaise.

La dernière en date est celle, du Président National du Parti politique Républicain “AGIR pour le changement” ,Yannick LUKUSA MUYAMBALA, qui pense pour sa part que l’organisation des élections doit revenir à la responsabilité du ministère de l’intérieur

“il est temps que l’organisation des élections revienne à la responsabilité du ministère de l’intérieur comme tout Etat fonctionnel le requiert”, a-t-il indiqué

Pour soutenir sa position, Yannick LUKUSA MUYAMBALA, rappelle à cet effet, que la disposition instituant la gestion de la CENI à la responsabilité de la société civile était une solution de crise qui se justifiait à cette époque de conflit qui opposait le pouvoir de Kinshasa avec les différents belligérants

“Cette époque est bien derrière nous aujourd’hui, la République a un pouvoir légitime avec des institutions qui fonctionnent normalement, il est donc temps d’arrêter avec la procédure de crise et remettre l’organisation des élections au ministère de l’intérieur”, note-t-il

Et de conclure ;

“Nous lançons donc un appel vibrant au premier responsable de la République le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Chef de l’État, d’activer la procédure requise en toute urgence pour ramener l’organisation des élections au niveau du ministère de l’intérieur.”, A conclu le Président National d’AGIR

Laetitia Mvuemba

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 19 =