jeu. Oct 21st, 2021

Trente-trois armes ont été récupérées entre les mains principalement des civils et 17 criminels arrêtés à Beni.

Ce bilan à mi-parcours de l’état de siège a été dressé samedi 18 septembre par le maire de la ville, le commissaire supérieur principal Narcisse Muteba Kashale.

Un bilan annoncé après une opération de bouclage dans un quartier périphérique de la ville menant à Moloku où une autre arme de guerre a été retrouvée.

L’autorité urbaine salue cette avancée dans les opérations de bouclage depuis l’avènement de l’état de siège dans la région :

« La police est en train de faire un grand travail, un travail de titan. Voilà aujourd’hui la police vient de mettre la main encore sur une arme non identifiée dans la ville de Beni. Aujourd’hui je peux aller jusqu’à 33 armes récupérées déjà par la police. Donc c’est déjà quelque chose de bien. Parce que cette ville à elle, dans cette ville, elle est d’abord petite. Et s’il y a déjà 33 armes dans la ville c’est trop. Alors j’encourage la police à travailler ainsi. Ce n’est pas seulement que l’arme que nous avons récupérée, il y a aussi les criminels qui ont été récupérés, des bandits à mains armées tous des civils. Alors, ils coopèrent, ils sont des groupes, beaucoup des groupes qui sont là dans la ville de Beni. Nous sommes en train de travailler pour mettre la main dessus. Mais arrivé à 17 criminels arrêtés déjà jusqu’à aujourd’hui, alors ce que la police est en train de faire un bon travail ».

Le maire de la ville a également invité la population civile à collaborer avec les services de sécurité afin de mettre fin à l’insécurité qui semble élire domicile dans la ville de Beni.

Avec Radio Okapi

By pr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 19 =